N'importe Nawak 2


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La peine de mort

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lardon2
Admin
avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 26
Localisation : Là où on me trouvera pas
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort   Jeu 22 Nov - 12:24

et les travaus publics forcés? Razz

_________________
http://milicz-wroclaw.skyblog.com
Clique sur l'oeuf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-de-mamouth.skyblog.com
Leodric
Esclave de Lardon2
Esclave de Lardon2
avatar

Nombre de messages : 808
Age : 27
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort   Ven 23 Nov - 9:41

glasses a écrit:
la peine de mort ne résoud rien.
tout criminel provoque effectivement beaucoup de douleur pour les proches de la victime, mais sa mort ne fait pas revivre la victime, elle n'apporte que de la douleur pour ses proches à lui en plus.
les criminels sains d'esprit qui ont agi pour des "bonnes raisons" (un crime n'est jamais entièrement justifié mais il peut l'être partiellement), doivent mourir pour ce qu'ils ont fait? c'est comme rendre les coups quand on est frappé, ça ne fait que s'enfoncer dans le tourbillon de la violence. cela dit, il ne faut pas rester passif. mais chaque cas est totalement différent : si on pouvait s'occuper de chacun un par un...
pour les criminels dérangés mentalement, les tuer ne sert à rien. effectivement ils ne vont pas récidiver ainsi, mais ils ne savent pas vraiment ce qu'ils font. ils ne se rendent pas vraiment compte de la gravité de leurs actes (je ne dis pas qu'ils sont dépourvus de morale). il faudrait plutôt chercher à les "guérir", tout en s'arrangeant pour qu'ils ne récidivent pas. je sais que ce n'est pas si simple, mais ceci est approximatif et général, et puis il faudrait voir au cas pas cas.

la prison à perpétuité, je suis contre aussi. c'est comme les tuer, mais à petit feu, comme une torture. c'est donc un châtiment plus ou moins disproportionné selon les cas. et les peines de prison de vingt ans etc, c'est très nocif aussi, car en ressortant le criminel a plus de tendances criminelles qu'en entrant, à cause de ce qu'il a vécu et "appris" de ses compagnons de cellule.
(ça me rappelle une nouvelle de Dino Buzzati, sur un condamné à perpétuité qui a une unique chance dans sa vie de parler à un public, et, si le public l'acclame, il est libéré ; sinon il reste prisonnier jusqu'à la fin de ses jours. cette "chance" (qui est très cruelle mine de rien) peut arriver n'importe quand, et devant une foule de gens prêts à se distraire. donc ils sont très cruels dans leur jugement. alors le personnage principal, quand vient son tour (à l'improviste), ne raconte pas le désespoir de sa famille, ni sa solitude et sa perte de liberté, au contraire, il dit qu'il est heureux. tout le monde l'acclame car ils sont jaloux de son prétendu bonheur. salaud n'est-ce pas?)

le problème c'est que la plupart des cas sont impossibles à soigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leodric2.blog.jeuxvideo.com
Clochette
Admin
avatar

Nombre de messages : 392
Localisation : Dans un trou de taupe, à Flatland
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort   Ven 23 Nov - 11:50

Leodric a écrit:
glasses a écrit:
la peine de mort ne résoud rien.
tout criminel provoque effectivement beaucoup de douleur pour les proches de la victime, mais sa mort ne fait pas revivre la victime, elle n'apporte que de la douleur pour ses proches à lui en plus.
les criminels sains d'esprit qui ont agi pour des "bonnes raisons" (un crime n'est jamais entièrement justifié mais il peut l'être partiellement), doivent mourir pour ce qu'ils ont fait? c'est comme rendre les coups quand on est frappé, ça ne fait que s'enfoncer dans le tourbillon de la violence. cela dit, il ne faut pas rester passif. mais chaque cas est totalement différent : si on pouvait s'occuper de chacun un par un...
pour les criminels dérangés mentalement, les tuer ne sert à rien. effectivement ils ne vont pas récidiver ainsi, mais ils ne savent pas vraiment ce qu'ils font. ils ne se rendent pas vraiment compte de la gravité de leurs actes (je ne dis pas qu'ils sont dépourvus de morale). il faudrait plutôt chercher à les "guérir", tout en s'arrangeant pour qu'ils ne récidivent pas. je sais que ce n'est pas si simple, mais ceci est approximatif et général, et puis il faudrait voir au cas pas cas.

la prison à perpétuité, je suis contre aussi. c'est comme les tuer, mais à petit feu, comme une torture. c'est donc un châtiment plus ou moins disproportionné selon les cas. et les peines de prison de vingt ans etc, c'est très nocif aussi, car en ressortant le criminel a plus de tendances criminelles qu'en entrant, à cause de ce qu'il a vécu et "appris" de ses compagnons de cellule.
(ça me rappelle une nouvelle de Dino Buzzati, sur un condamné à perpétuité qui a une unique chance dans sa vie de parler à un public, et, si le public l'acclame, il est libéré ; sinon il reste prisonnier jusqu'à la fin de ses jours. cette "chance" (qui est très cruelle mine de rien) peut arriver n'importe quand, et devant une foule de gens prêts à se distraire. donc ils sont très cruels dans leur jugement. alors le personnage principal, quand vient son tour (à l'improviste), ne raconte pas le désespoir de sa famille, ni sa solitude et sa perte de liberté, au contraire, il dit qu'il est heureux. tout le monde l'acclame car ils sont jaloux de son prétendu bonheur. salaud n'est-ce pas?)

le problème c'est que la plupart des cas sont impossibles à soigner...

Ouais, ils sont malades, donc, on les tue, c'est logique...
On les met au moins en asile psychiatrique, même s'ils sont incurables et qu'ils y passent leurs vies, au moins y'aura des gens spécialisés por s'occuper d'eux, leur donner les médicaments adéquats, faire en sorte qu'ils soient quand même heureux...

_________________
Seule une de mes personnalités est schizophrène !

"Soon soon soon you will be obliged to try
Soon soon soon to reach your moon and die"

Ich Bin Ein Flatlander !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodric
Esclave de Lardon2
Esclave de Lardon2
avatar

Nombre de messages : 808
Age : 27
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort   Sam 24 Nov - 4:11

Clochette a écrit:
Leodric a écrit:
glasses a écrit:
la peine de mort ne résoud rien.
tout criminel provoque effectivement beaucoup de douleur pour les proches de la victime, mais sa mort ne fait pas revivre la victime, elle n'apporte que de la douleur pour ses proches à lui en plus.
les criminels sains d'esprit qui ont agi pour des "bonnes raisons" (un crime n'est jamais entièrement justifié mais il peut l'être partiellement), doivent mourir pour ce qu'ils ont fait? c'est comme rendre les coups quand on est frappé, ça ne fait que s'enfoncer dans le tourbillon de la violence. cela dit, il ne faut pas rester passif. mais chaque cas est totalement différent : si on pouvait s'occuper de chacun un par un...
pour les criminels dérangés mentalement, les tuer ne sert à rien. effectivement ils ne vont pas récidiver ainsi, mais ils ne savent pas vraiment ce qu'ils font. ils ne se rendent pas vraiment compte de la gravité de leurs actes (je ne dis pas qu'ils sont dépourvus de morale). il faudrait plutôt chercher à les "guérir", tout en s'arrangeant pour qu'ils ne récidivent pas. je sais que ce n'est pas si simple, mais ceci est approximatif et général, et puis il faudrait voir au cas pas cas.

la prison à perpétuité, je suis contre aussi. c'est comme les tuer, mais à petit feu, comme une torture. c'est donc un châtiment plus ou moins disproportionné selon les cas. et les peines de prison de vingt ans etc, c'est très nocif aussi, car en ressortant le criminel a plus de tendances criminelles qu'en entrant, à cause de ce qu'il a vécu et "appris" de ses compagnons de cellule.
(ça me rappelle une nouvelle de Dino Buzzati, sur un condamné à perpétuité qui a une unique chance dans sa vie de parler à un public, et, si le public l'acclame, il est libéré ; sinon il reste prisonnier jusqu'à la fin de ses jours. cette "chance" (qui est très cruelle mine de rien) peut arriver n'importe quand, et devant une foule de gens prêts à se distraire. donc ils sont très cruels dans leur jugement. alors le personnage principal, quand vient son tour (à l'improviste), ne raconte pas le désespoir de sa famille, ni sa solitude et sa perte de liberté, au contraire, il dit qu'il est heureux. tout le monde l'acclame car ils sont jaloux de son prétendu bonheur. salaud n'est-ce pas?)

le problème c'est que la plupart des cas sont impossibles à soigner...

Ouais, ils sont malades, donc, on les tue, c'est logique...
On les met au moins en asile psychiatrique, même s'ils sont incurables et qu'ils y passent leurs vies, au moins y'aura des gens spécialisés por s'occuper d'eux, leur donner les médicaments adéquats, faire en sorte qu'ils soient quand même heureux...

ce sont quand meme des psychopates....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leodric2.blog.jeuxvideo.com
Lardon2
Admin
avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 26
Localisation : Là où on me trouvera pas
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort   Sam 24 Nov - 4:33

Clochette a écrit:
Leodric a écrit:
glasses a écrit:
la peine de mort ne résoud rien.
tout criminel provoque effectivement beaucoup de douleur pour les proches de la victime, mais sa mort ne fait pas revivre la victime, elle n'apporte que de la douleur pour ses proches à lui en plus.
les criminels sains d'esprit qui ont agi pour des "bonnes raisons" (un crime n'est jamais entièrement justifié mais il peut l'être partiellement), doivent mourir pour ce qu'ils ont fait? c'est comme rendre les coups quand on est frappé, ça ne fait que s'enfoncer dans le tourbillon de la violence. cela dit, il ne faut pas rester passif. mais chaque cas est totalement différent : si on pouvait s'occuper de chacun un par un...
pour les criminels dérangés mentalement, les tuer ne sert à rien. effectivement ils ne vont pas récidiver ainsi, mais ils ne savent pas vraiment ce qu'ils font. ils ne se rendent pas vraiment compte de la gravité de leurs actes (je ne dis pas qu'ils sont dépourvus de morale). il faudrait plutôt chercher à les "guérir", tout en s'arrangeant pour qu'ils ne récidivent pas. je sais que ce n'est pas si simple, mais ceci est approximatif et général, et puis il faudrait voir au cas pas cas.

la prison à perpétuité, je suis contre aussi. c'est comme les tuer, mais à petit feu, comme une torture. c'est donc un châtiment plus ou moins disproportionné selon les cas. et les peines de prison de vingt ans etc, c'est très nocif aussi, car en ressortant le criminel a plus de tendances criminelles qu'en entrant, à cause de ce qu'il a vécu et "appris" de ses compagnons de cellule.
(ça me rappelle une nouvelle de Dino Buzzati, sur un condamné à perpétuité qui a une unique chance dans sa vie de parler à un public, et, si le public l'acclame, il est libéré ; sinon il reste prisonnier jusqu'à la fin de ses jours. cette "chance" (qui est très cruelle mine de rien) peut arriver n'importe quand, et devant une foule de gens prêts à se distraire. donc ils sont très cruels dans leur jugement. alors le personnage principal, quand vient son tour (à l'improviste), ne raconte pas le désespoir de sa famille, ni sa solitude et sa perte de liberté, au contraire, il dit qu'il est heureux. tout le monde l'acclame car ils sont jaloux de son prétendu bonheur. salaud n'est-ce pas?)

le problème c'est que la plupart des cas sont impossibles à soigner...

Ouais, ils sont malades, donc, on les tue, c'est logique...
On les met au moins en asile psychiatrique, même s'ils sont incurables et qu'ils y passent leurs vies, au moins y'aura des gens spécialisés por s'occuper d'eux, leur donner les médicaments adéquats, faire en sorte qu'ils soient quand même heureux...

Ca dépend quelle maladie ils ont; Certains en peuvent aps être heureux et voient el mal partout même là où on les aide et les asiles coûtent cher.... C'est vrai vaut mieux les soigner mais les cas où des "fous" s'échappent d'asiles ne sont pas rares et tuent des gens. C'est déjà arrivé que duex infirmières d'un asile se fassent butter par un de leur patient qui était censé être presque guéri!
Le problème est donc de savoir s'ils sont vraiment guéri car souvent ce n'est pas du tout le cas Neutral

_________________
http://milicz-wroclaw.skyblog.com
Clique sur l'oeuf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-de-mamouth.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peine de mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peine de mort
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La peine de mort rétablie ?
» Peine de mort confirmée en appel pour le meutrier de 5 militaires français en Afghanistan
» La Corse, républicaine ? Peine de mort toujours en vigueur ? Que fait l'Etat ?
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Paulo le poulpe est mort !!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N'importe Nawak 2 :: Débats :: Politique-
Sauter vers: